© 2017 par Rouge Vif

T

HÉÂTRE & science

T

Conférences                                                                                                                                   Théâtre  et Science du Comportement

L’« imitation » à l’épreuve du théâtre contemporain : Un processus exploratoire pour l’acteur ? 

Porteurs : Pr. Jean-François Dusigne (Paris 8 – EA 1573 Scènes du monde, création, savoirs critiques), Dr. Wilfried Bosch, (Paris 8 – EA 1573 Scènes du monde, création, savoirs critiques), Dr. Gilles Remillet, MCF (Paris X – HAR-EA 441 Anthropologie visuelle et filmique). 

Dans le cadre de l'atelier ArTeC – séminaire-atelier situé aux frontières des études théâtrales, de l’anthropologie visuelle et des études médicales, visant à la connaissance des processus de travail de l’acteur et à l’amélioration de ses capacités en contexte d’expérimentation scientifique ou technologique –, est proposé un cycle de conférences traitant des divers contextes de manifestations, connaissances et questionnements sur le comportement "imitatif". 

Il semblerait qu’en Europe, Russie ou Etats-Unis tout au moins, le travail théâtral contemporain ait majoritairement banni l’imitation. Au début du XXème siècle, Stanislavski entendit poser les jalons de l’acteur moderne en critiquant l’école française d’interprétation héritée de Diderot fondée sur la copie. Vitez jugeait qu’en « faisant semblant », en essayant de « faire comme on voit faire », l’amateur se livre à une « naïve singerie de l’incarnation des grands acteurs[1].»  En occident l’idée de copie paraissait donc peu compatible avec les recherches d’innovation et d’originalité du jeu théâtral. Faut-il pour autant rejeter le principe d’imitation alors que dans les traditions scéniques orientales, notamment asiatiques, le mode de transmission reste empiriquement fondé sur l’imitation, le modelage corporel et l’imprégnation, avec cette conviction unanimement partagée que non seulement on ressent avec le corps, mais qu’on pense par le corps.

Conférences

Nous proposons des conférences en Études Théâtrales  et Science du Comportement

Direction d'acteur et interactions humaines

Pourquoi entreprendre une étude sur les comportements directifs au théâtre ?

Issue de l’observation des processus créatifs en art du théâtre et d’un croisement avec l’étude scientifique du comportement humain, la présente conférence questionne quelques idées reçues généralement véhiculées en matière d’apprentissage et de recherche en art, puis donnera un aperçu de la recherche fondatrice initié en 2011 dans le cadre du projet Labex Art H2H [laboratoire d’excellence] sur la direction d’acteurs[1]. 

[1] Projet Labex Art H2H, « Les processus de direction d’acteurs, de transmission et d’échanges », Porteur : Pr. Jean-François Dusigne en partenariat avec Conservatoire national supérieur d’Art dramatique (Paris) Scènes du monde, création, savoirs critiques - EA 1573 (Paris 8) 2011-2014.  < http://www.labex-arts-h2h.fr/fr/les-processus-de-direction-d.html >

 

Fiche d'inscription PDF à retourner à : will@theatrummundi.fr

Là où le théâtre fait science : Les processus de modification comportementale chez William Shakespeare

 

" Se pourrait-il que les géants du théâtre aient été à la source d’un savoir tel que nous ne soyons pas encore parvenus à monter sur leurs épaules ? Pourrait-on accepter que Shakespeare en sache plus que Freud sur la façon de guérir une mégère ; qu’il ait vu plus loin que certains de nos contemporains les plus érudits ? L'universel de son oeuvre est-il lié à une pré-science que nous ne parvenons à identifier clairement [1]? "

Nous aborderons ici notamment la question des processus de modification comportementale tels qu’ils sont décrits dans « La Mégère Apprivoisée » de William Shakespeare. Nous en rendons compte au moyen de l’analyse dramaturgique et de l’analyse descriptive (fonctionnelle) des comportements de la dite Mégère et de son « dresseur ». Notre analyse descriptive démontre la "ressemblance saisissante", de longue date désignée par d’éminents experts du théâtre Shakespearien, entre les stratégies d’apprivoisement de Petruchio et les procédures des thérapies comportementales modernes. À partir des résultats obtenus, sera initiée une discussion sur la relation symbiotique du théâtre avec un art du processus scientifique dont, quatre cents ans avant l’avènement de la science comportementale moderne, William Shakespeare aurait eu l’intuition.

[1] BOSCH-ALFONSI, Wilfried, «  Là où le théâtre fait science », in Philippe Tancelin (Dir.), Revue Le cahier poétique, , n°22, 2013, 

De l'art de l'imitation

"[...] il ne peut y avoir de sélection du comportement imitatif qu’entre ce qui n’est pas identique. Pour changer, c’est-à-dire rencontrer une meilleure adaptabilité à son contexte, l’Homme ne peut faire appel qu’à une variabilité individuelle. C’est parce que des comportements présentent des singularités remarquables chez certains, qu’ils sont reproduits différentiellement par d’autres[1]."

L’imitation est le premier comportement responsable de l’acquisition des compétences. Elle représente dans la nature l’un des processus majeurs de l’apprentissage et également de la survie de certaines espèces.Dans un contexte d’enseignement, un enfant connaissant une déficience relative à son répertoire de comportements imitatifs connaîtra irrémédiablement un retard du développement. Afin de garantir un meilleur ajustement à son environnement social et l’établissement d’une dimension émotionnelle de sa relation aux autres, l’objectif premier du pédagogue, thérapeute, etc., sera d’amener l’enfant à développer ses comportements imitatifs de façon solide. Comme le souligne Skinner, le comportement imitatif est en cela remarquable qu’il est un pivot vers l’acquisition de formes de comportements standard[2].

[1] BOSCH-ALFONSI, Wilfried, «  De l’art de l’imitation », in Katia Légeret (Dir.),  L’interdisciplinarité entre recherche et création, Numéro spécial Revue Degrés, n°171, ULB, Bruxelles, 2017, pp. i1-i11. (ISSN 07708378, publication internationale) 

[2] SKINNER, Burrhus Frederic, Verbal Beharior, Massachusetts : Copley Publishing Group, 1957, p. 58.  

Conférence   Recherche

 Science du comportement

 Art du spectacle

Science du comportement

Principes fondamentaux du comportement humain de Pavlov à Skinner.

Conférencier : Sébastien Bosch-Alfonsi, Ph.D.

Conférencier : Sébastien Bosch-Alfonsi, Ph.D.

Autisme et science du comportement